Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

James Couttet

James Couttet

  • Sous-Titre : La fabuleuse histoire d’une légende du ski français
  • Auteur : Marcel Peres
  • Editeur : DU CHÂTEAU
  • Nb de pages : 248
  • Date de parution : 13/02/2019

Informations complémentaires

Poids 0,905 kg
Dimensions 18 × 26 × 2 cm
UGS : 9782940637041 Catégories : ,

29,50

Résumé

Ce livre écrit par Marcel Pérès, ancien Directeur de L’ENSA qui eut l’honneur de côtoyer cette légende du ski pendant cinq longues années, a pu bénéficier de la collaboration et de l’iconographie d’Anselme Baud, son gendre, autre « figure » du ski extrême.
Plus jeune champion du monde de descente à skis à 16 ans, le Chamoniard James Couttet sera reconnu comme l’un des pères du ski français et deviendra – de 1937 à 1956 – une figure centrale de l’équipe de France de ski. Une longévité exceptionnelle, au cours de laquelle il tint le haut du pavé de la compétition internationale, en remportant une vingtaine de titres de champions de France, en ski alpin et saut sans compter ses belles médailles aux JO et aux championnats du monde ainsi que ses victoires retentissantes dans la quasi-totalité des plus grandes épreuves du Cirque Blanc. Ainsi fut-il l’un des très rares à obtenir deux exceptionnels « K » de diamant.
Grâce à son extraordinaire expérience, acquise tout au long d’une exceptionnelle carrière, il eut le grand honneur d’être désigné par la Fédération Française de Ski à la fois comme coureur et capitaine entraîneur.
Avec Paul Gignoux, il définira la fameuse technique du Christiania Léger, emblématique « virage du Moniteur » dont les bases perdurent toujours. Sa position sera des plus précieuses et bénéfiques pour le développement et l’aménagement de Chamonix, station de ski de haute montagne, si difficile à équiper, avec ses multiples glaciers et ses reliefs si abrupts ; sans oublier de mettre en exergue la création ex nihilo du magnifique Stade de neige des Bossons, au pied du glacier.
Sa passion sincère pour la compétition, toujours empreinte d’humilité, n’eut d’égal que son côté visionnaire et entreprenant dans de nombreux registres, sans omettre ses talents de grimpeur, pour lesquels il fut reconnu major du 1er stage officiel de guide de haute-montagne en 1945

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...