Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

Safari immobile – Auprès de mon arbre

Accueil » Boutique » LIVRES REGIONAUX » ALSACE » Safari immobile – Auprès de mon arbre

Safari immobile – Auprès de mon arbre

  • Auteur : Michel Gissy
  • Editeur : DU CHÂTEAU
  • Nb de pages : 160
  • Date de parution : 18/03/2022

Informations complémentaires

Poids 0,84 kg
Dimensions 26 × 23 × 1,4 cm
UGS : 9782940637492 Catégories : , , ,

30,00

Résumé

De vagues de pandémie en déconfinements successifs, nous avons tous été ballottés du pessimisme à l’espoir. S’ils ne sont de loin pas les seuls à avoir souffert de l’enfermement, les naturalistes en sont particulièrement affectés, eux qui ne s’épanouissent que dehors. Pourtant la résilience à l’assignation à domicile est ou a été vécue par ceux qui ont transformé leur résidence en havre de nature en ville.
Plutôt que de rêver de safari, le citadin rétrécit son champ visuel à son environnement immédiat. Derrière sa fenêtre il contemple les arbres de sa rue qui bruissent d’une vie méritant d’être observée. Car le bouleau emmaillotté de lierre n’est pas seulement un pare-soleil bienvenu en été.
Ses fleurs attirent papillons et abeilles venues récolter nectar et pollen. L’hiver venu ses fruits régalent merles, étourneaux, grives et autres oiseaux. En somme, toute une faune « ordinaire » plutôt dédaignée en temps normal.
Chacun de nous peut photographier ce qui vole, rampe et trottine dans son proche environnement. Le plus étriqué des jardins de ville est à scruter avec les yeux nouveaux. Et, plutôt que de tondre de manière obsessionnelle sa petite pelouse, il laisse s’épanouir pissenlits, boutons d’or et bien d’autres herbes folles. Si d’aventure un amélanchier, un seringat, un buddleia, ce fameux arbre à papillons habillent la clôture, alors le petit bout de verdure urbain apporte d’autres fragrances que celles du barbecue. Jour après jour le safariste « local » touche du doigt un microcosme sans cesse renouvelé.
Sans alourdir son empreinte carbone, il explore le quartier, puis élargit son rayon d’action. En fait, la nature au pas de sa porte se révèle un efficace substitut dans notre bien-être et le rapport à la nature.

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...