Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

Gustav Mertsch et l’artillerie de la Leibstandarte SS Adolf Hitler

Accueil » Boutique » MILITARIA » TEMOIGNAGES ET AUTRES » Gustav Mertsch et l’artillerie de la Leibstandarte SS Adolf Hitler

Gustav Mertsch et l’artillerie de la Leibstandarte SS Adolf Hitler

  • Auteur : Thomas Fischer
  • Editeur : HEIMDAL
  • Nb de pages : 80
  • Date de parution : 12/01/2017

Informations complémentaires

Poids 0,52 kg
Dimensions 21 × 30 cm
UGS : 9782840484660 Catégories : ,

19,50

Résumé

Grâce à une collecte passionnante de témoignages et de nombreuses photographies d’anciens soldats de la division « LSSAH », l’Allemand Thomas Fischer nous accompagne dans l’univers – souvent mal connu – de l’artillerie… qui plus est, celle de la 1re division de la Waffen SS ! Changeant un peu des Panzers ou des Grenadiere, le monde des Artilleristen est tout aussi passionnant : observation, direction de tir, déploiement des pièces, préparation des obus et le rapport «intime», voire «affectif », du Kanonier avec son canon ou son obusier…
Prussien de l’Est « spartiate », artilleur de la première heure et chef de troupe extrêmement strict, Gustav Mertsch tient non seulement à engager ses pièces depuis l’arrière, en tir courbe, mais aussi souvent que possible en tir direct, pilonnant certaines cibles quasiment à bout portant. Au cours de certains combats, les artilleurs utiliseront par- fois leur Karabiner, notamment à l’Est, tant l’ennemi peut approcher par surprise. À travers cette œuvre, le lecteur pourra saisir l’importance cruciale de l’artillerie, en défense comme en attaque, tant lors de la courte Campagne des Balkans du Printemps 1941 que durant les mois éprouvants passés dans l’immensité du Front de l’Est. On retrouvera également l’Artillerie-LAH en Normandie, lors de son déploiement au sud de Caen fin juin/début juillet 1944.
Grièvement blessé en terre normande, Gustav Mertsch est retiré de la dite « Invasionsfront » et ne retournera plus dans la Leibstandarte. Après la guerre, il s’établira sur Hanovre. Conscient d’avoir été un Kommandeur très rude, Mertsch préférera fuir le contact avec ses anciens soldats de l’Artillerie-LAH.

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...