Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

Les femmes dans les nuages Tome 1 1784 -1918

Accueil » Boutique » MILITARIA » AVIATION » Les femmes dans les nuages Tome 1 1784 -1918

Les femmes dans les nuages Tome 1 1784 -1918

  • Sous-Titre : Aéronautes-Parachutistes-Aviatrices
  • Auteur : Maryla Boutineau
  • Editeur : HEIMDAL
  • Nb de pages : 216
  • Date de parution : 24/06/2022

Informations complémentaires

Poids 1,09 kg
Dimensions 21 × 30,5 × 1,8 cm
UGS : 9782840485940 Catégories : ,

29,50

Résumé

En matière d’aéronautique, la mémoire collective garde le souvenir des frères Montgolfier et de leur aérostat à air chaud qui s’élève dans le ciel en 1783, de Pilâtre de Rozier qui, la même année, effectue un vol en ballon libre, d’André-Jacques Garnerin qui réalise une descente en parachute en 1797, et de Louis Blériot qui traverse la Manche sur son Blériot XI en 1909.
Quant aux femmes, leur rôle dans la conquête de l’air s’est quelque peu effacé avec le temps, alors que les exemples de persévérance et de courage féminins sont légion. En 1784, Elizabeth Tible fait sensation lorsqu’elle survole la ville de Lyon en ballon tout en chantant des airs d’opéra. En 1785, l’actrice Letitia Ann Sage devient la première aéronaute anglaise, et en 1799, Jeanne Labrosse effectue la première descente féminine en parachute.
Au 19e siècle, les spectacles aériens des Françaises Élisa Garnerin et Sophie Blanchard apportent du lustre aux fêtes impériales et royales. Les cours européennes s’arrachent ces aéronautes intrépides qui se produisent devant des dizaines de milliers de spectateurs, en Allemagne, en Italie, en Autriche et en Russie. Lors de ses ascensions, l’Allemande Wilhelmine Reichard lance des poèmes et des fleurs à la population. Louise Poitevin part à la conquête des cieux assise sur un cheval, et plus tard, les acrobates aériennes se comptent par dizaines. Aux États-Unis, Mary Myers assure des baptêmes de l’air à des milliers de personnes. En 1913, l’Allemande Elfriede Riotte devient pilote de dirigeable.
À l’avènement du plus lourd que l’air, Raymonde de Laroche obtient son brevet de pilote d’avion dès 1910, suivie de bien d’autres femmes en Europe et aux États-Unis – Marie Marvingt, Hélène Dutrieu, Hilda Hewlett, Lydia Zvereva, Harriet Quimby, Mathilde Moisant, Katherine Stinson, Melli Beese, Bozena Laglerova, pour n’en citer que quelques-unes… En 1913, les avions larguent les premières parachutistes.
Faisant fi du danger et des préjugés, les aviatrices établissent des records d’altitude, de distance et d’endurance. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, ces pionnières, privées de leur passion, disparaissent pour la plupart dans l’anonymat. Une nouvelle génération d’aviatrices verra le jour à l’issue du premier conflit mondial

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...