Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

Pegasus Bridge et Batterie de Merville

Accueil » Boutique » MILITARIA » 2e GUERRE MONDIALE » Pegasus Bridge et Batterie de Merville

Pegasus Bridge et Batterie de Merville

  • Sous-Titre : Deux opérations commando du Jour J
  • Auteur : Helmut Konrad Von Keusgen
  • Editeur : HEIMDAL
  • Nb de pages : 248
  • Date de parution : 01/06/2018

Informations complémentaires

Poids 0,86 kg
Dimensions 21 × 30 cm
UGS : 9782840484820 Catégories : ,

35,00

Résumé

Le « coup de main party » du Major John Howard est sans doute l’une des opérations de type commando les plus spectaculaires et les plus célèbres du Jour-J, voire de la Seconde Guerre mondiale. Après un atterrissage en planeur très bref et audacieux, le pont basculant d’acier sur le canal de Caen à la mer est capturé par un assaut foudroyant de quelques dizaines de soldats aéroportés de la 6th Airborne Division. À partir de ce moment, vingt minutes après minuit ce 6 juin 1944, le pont de Bénouville, à la silhouette si singulière, devient le « Pegasus Bridge » et entre dans l’Histoire pour acquérir, en quelques décennies, une renommée mondiale. À six kilomètres de là, vers la côte, est implantée une batterie d’artillerie allemande, à Merville, qui elle-aussi est attaquée quelques heures plus tard par des parachutistes britanniques… mais quel peut bien être le lien entre ces deux lieux – devenus incontournables dans la mémoire du Débarquement –, entre ces deux événements ?
Dans ce septième ouvrage de sa série sur le D-Day, l’auteur à succès Helmut Konrad von Keusgen présente une version toute nouvelle, et fondée, des faits s’étant déroulés sur le Pegasus Bridge et la batterie de Merville, version qui diverge de tous les travaux écrits parus jusque là, principalement du côté britannique. 70 ans après le Débarquement des Alliés en Normandie, et suite à quatre décennies de recherches patientes, le baron von Keusgen fait revivre ces événements notamment du côté allemand, grâce à des témoignages croisés précis et stupéfiants restés jusque là dans l’ombre (par exemple, ceux du Kanonier Hans Staab, servant d’une Flak à la batterie de Merville, ou de l’Obergrenadier Helmut Römer, fantassin de garde sur le pont de Bénouville dans la nuit du 5 au 6 juin). Enrichi de vingt cartes et schémas détaillés, ainsi que de plus de 270 photos, le fil conducteur choisi par l’auteur est passionnant du début à la fin, relatant avec précision les actions des forces aéroportées, puis celles des commandos britanniques, sur Sword Beach et dans la tête de pont à l’est de l’Orne et au nord-est de Caen, le Jour-J et dans les jours qui suivront.
Se penchant cette fois sur une zone du Débarquement sur laquelle il n’avait pas encore publié, l’auteur arrive à des conclusions très saisissantes et troublantes : les opérations aéroportées de la 6th british Airborne ont-elles véritablement toutes été, comme cela est affirmé jusqu’à présent, de francs succès chèrement payés ? Ce livre apporte des éléments de réponse qui feront date.

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...