Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

L’ange noir de la Gestapo

Accueil » Boutique » MILITARIA » 2e GUERRE MONDIALE » L’ange noir de la Gestapo

L’ange noir de la Gestapo

  • Sous-Titre : Normandie, 1942-1944
  • Auteur : Yves Lecouturier
  • Editeur : HEIMDAL
  • Date de parution : 10/04/2017

Informations complémentaires

Poids 0,17 kg
Dimensions 21 × 30 cm
UGS : 9782840484745 Catégories : ,

14,00

Résumé

Qui était donc cet ange noir de la Gestapo en Normandie? Marie-Clotilde de Combiens, une jeune femme âgée de 22 ans en 1943, s’illustra en devenant la maîtresse du chef de l’antenne de la Sipo-SD de Caen, Harald Heyns alias Bernard. En se choisissant dans un train entre Paris et Cherbourg, Marie-Clotilde et Bernard vont se compléter pour terroriser d’abord les Caennais, puis les Calvadosiens pendant plusieurs mois et en envoyer quelques-uns dans les camps de la mort.

Étudiant la collaboration à Caen et dans le Calvados depuis plus de trente ans, Yves Lecouturier a croisé et recroisé ce personnage à de nombreuses reprises. Pourquoi la période de l’Occupation a-t-elle entraîné cette jeune fille dans une telle dérive ? Elle se serait contentée d’une collaboration horizontale, son nom ne serait jamais entré dans l’histoire. Tout au plus aurait-elle risqué une tonte à la Libération ou une peine d’indignité nationale ! Mais Marie-Clotilde, voulant montrer sa nouvelle puissance, se lance dans la délation, envoyant quelques-uns de ses compatriotes dans les camps de la mort avec parfois la complicité de ses parents. La famille Combiens s’est totalement déconsidérée par une collaboration éhontée avec l’occupant.
Cet ouvrage tente de retracer le parcours de Marie-Clotilde de Combiens née des amours ancillaires de son père et d’expliquer les raisons qui l’ont amenée à devenir une porteuse de mort n’agissant que par intérêt personnel et par cupidité.

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...