Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

La Couleur oubliée de l’arc-en-ciel

Accueil » Boutique » AUTRES THEMES » ROMANS/POLARS » La Couleur oubliée de l’arc-en-ciel

La Couleur oubliée de l’arc-en-ciel

  • Auteur : Martine Pilate
  • Editeur : De Borée
  • Nb de pages : 304
  • Date de parution : 12/09/2019

Informations complémentaires

Poids 0,6 kg
Dimensions 16 × 24 × 2,5 cm
UGS : 9782812926129 Catégories : ,

19,90

Résumé

Né d’une mère noire, fille d’anciens esclaves, et d’un riche propriétaire terrien blanc, tenanciers d’un cabaret, le Spotted Cat où se produisent les plus grands noms du jazz naissant Antoine grandit au sein d’un foyer aimant et protecteur. Mais en ce début de Xe siècle, la mixité raciale n’est pas bien vue. Antoine y est confronté tous les jours dans les rues de La Nouvelle-Orléans, et même auprès de sa famille paternelle.
En 1917, il est mobilisé en France : sur ce territoire en guerre, qui le laissera meurtri dans sa chair, le destin va pourtant lui offrir de nouvelles perspectives… « Commence par faire ce qui est nécessaire, puis ce qui est possible, et tu te surprendras à réaliser l’impossible ». On allait danser. Maélle invita sans a priori Antoine. Elle ignorait que c’était la première fois qu’il tenait dans ses bras une femme blanche autre que celles de sa famille.
Il sentait son corps souple contre le sien, son léger parfum aux effluves floraux. Sa spontanéité, ses gestes sans ostentation ni connotation sexuelle lui apportaient un bien-être aussi simple qu’indéfinissable. Propulsé dans un autre monde, un monde sans frontières, il croyait enfin que tout était possible malgré les interdits de l’armée américaine. Au plus profond de la nuit, tandis que la lune éclairait la terre d’une étrange lumière blanche qui envahissait la chambrée, il ne parvenait pas à trouver le sommeil.
Il repensait à la phrase d’un de ses compagnons qui avait déclaré, puis écrit à ses parents : – Ici, il faut que je me regarde dans la glace pour me rappeler que je suis noir. Ce soir, il avait complètement oublié sa peau couleur de bronze.

Et si vous etiez intéressé par ça aussi ...